Chez AphroMed nous vous offrons la perfection.

Le lifting du cou

Qui dit lifting dit souvent une opération anti vieillissement destinée majoritairement aux femmes. Toutefois, il existe plusieurs types de lifting en fonction de la zone ciblée. Le lifting du cou figure parmi les plus demandées en la matière. Habituellement complété par un lifting facial, le lifting cervical peut faire l’objet d’une intervention à part entière et donner un résultat très satisfaisant.

Quelle est la technique adoptée dans cette opération ? quand pouvez-vous la réaliser ? Pour quels résultats et comment réussir votre période de convalescence ? AphroMed, agence de tourisme médical spécialisée dans la chirurgie esthétique, répond à toutes vos interrogations et propose de prendre en charge votre projet pour réaliser un lifting du cou de qualité.

Quelles sont les indications du lifting cervical : les raisons de la dégradation du cou

Plusieurs facteurs contribuent à la dégradation du cou et font sortir les marques du vieillissement. Avec l’âge, cette zone si sensible du visage subit les méfaits du temps et de l’exposition au soleil entrainant trois types d’anomalies, soit un cou distendu, un cou gras ou un cas flétri. Nous reviendrons sur ces trois situations par la suite. Autre que le soleil et l’âge, la dégradation du cou peut être du a des antécédents hygiéno-diététiques, d’une déformation de la colonne vertébrale qui longe le cou (cas de la ptose des tissus situés en avant de la tranchée) ou tout simplement d’une importante prise de poids.

Les trois indications du lifting du cou

Le lifting cervical est l’une des chirurgies esthétiques les plus demandées au monde, vu l’importance de cette région pour la beauté d’une personne. Ainsi, il est facile d’identifier un problème esthétique indiquant la nécessité de cette intervention. Il en existe, en particulier, trois indications :

  • Le cou flétri est l’indication la plus commune chez les patients du lifting du cou. Ceci est dû à l’exposition du soleil qui fait disloquer les fibres élastiques dermiques ce qui entraine l’apparition de plis verticaux ou horizontaux sur le cou et le visage.
  • Le cou gras: ceci est dû à une accumulation de graisse dans la région cervicale. Ici, on distingue entre trois couches de graisse. Elle peut être sous-cutanée (elle ne nécessite pas obligatoirement un acte chirurgical), moyennement profonde formée de cellules graisseuses situés entre les muscles peauciers (vous pouvez les reconnaitre lorsque vous voyez des cordes verticales au niveau du cou lorsque vous abaissez le coin de la bouche ou vous faites des grimaces) ou une couche profonde causée par l’accumulation d’amas graisseux autour de la glande thyroïde et la trachée.
  • Le cou distendu est détecté lorsque on constate l’apparition de fanons (cordes verticales sous le menton). Ceci est dû à une hyper contraction fibreuse des muscles peauciers de la région cervicale. Certaines personnes font recours à l’injection de botox pour traiter temporairement ce défaut.

Ces anomalies se font ressentir directement sur l’apparence extérieure du visage et du cou ce qui risque de créer des complexes. Certaines personnes n’osent même plus porter des vêtements échancrés à cause de ça.

Il faut connaitre détecter le type de dégradation du cou avant d’entamer le lifting cervical, car à chaque déformation, il existe une technique opératoire bien établie.

Les consignes pré-opératoires

Généralement, on parle plutôt d’un lifting cervico-facial, soit une association de deux chirurgies esthétiques pour rajeunir le visage et le cou, mais plusieurs patients veulent isoler les gestes chirurgicaux ce qui est possible dans certains cas. L’examen pré-opératoire sert principalement pour évaluer cette possibilité. Le chirurgien examine le degré de dégradation du cou, ainsi que l’état des téguments du visage et ceux des paupières.

En réalité, les chances que toutes les fibres élastiques dermiques de la région sont dégradées ce qui signifie la nécessité de recourir à une chirurgie complète. A défaut, le résultat ne sera pas exceptionnel et conforme aux attentes du patient. Si le chirurgien indique l’éventualité d’établir un geste isolé, le lifting du cou est acté. Il peut néanmoins être complété par un lipolift ou une liposuccion du cou pour enlever le double menton.

Le praticien profite, durant cette séance, de rappeler au patient les consignes à respecter pour garantir le bon déroulement de l’opération. Ce dernier doit éviter les médicaments à base d’aspirine durant les 10 derniers jours avant l’opération, cesser de fumer pendant un m ois avant l’acte chirurgical et arriver à jeun le jour j.

Le déroulement de l’intervention

Le lifting du cou se déroule généralement sous anesthésie locale et dure entre 1 et 2 heures. Certains patients préfèrent plutôt l’anesthésie générale. L’acte chirurgical consiste à extraire l’excès de peau et tirer les téguments derrière les oreilles afin de retendre les tissus cervicaux et refixer les muscles en tension de cette région. En fin d’opération, le chirurgien fait des sutures au niveau de l’incision en utilisant généralement des files tenseurs et place un pansement pour éviter les hématomes. Comme nous l’avons expliqué, une liposuccion peut être recommandée afin d’éliminer les excès de graisse et traiter le double menton.

Le résultat et les suites opératoires

Pour garantir un rétablissement serein et tranquille, il faut bien appliquer les consignes de la phase post-opératoire. Il faut ainsi rester en repos complet pendant au moins une semaine après l’opération, désinfecter au quotidien la zone d’incision et prendre les antalgiques prescrits par le chirurgien pour soulager les douleurs. Le retour aux activités ordinaires n’est possible qu’après la fin de la première semaine de convalescence. Quant à l’exercice du sport, il faut prévoir entre 3 semaines et un mois d’arrêt.

Les risques et complications d’une blépharoplastie

Les chirurgiens ont bien conscience qu’un lifting du cou comporte des risques inhérents, comme toute chirurgie esthétique, dont le principal est de toucher le nerf facial qui longe le cou. Titulaires d’une expérience de plusieurs années d’exercice, les chirurgiens que vous aurez avec AphroMed vous garantissent une plastie confortable en toute sécurité. Toutefois, d’autres risques chirurgicaux existent comme la possibilité d’avoir des complications durant la convalescence, une mauvaise cicatrisation, une infection ou des saignements. Quant aux troubles post-opératoires et absence de sensibilité, c’est tout à fait normal et vont s’estomper au bout des premiers jours.
Tarif de l'intervention

Le lifting du cou

3 jours et 2 nuits

1490 €
AphroMed prend soin de vous.
Une assistance 24/24h et 7j/7 pour mener à bien votre projet esthétique.
Demandez un rendez-vous
Appel
Message
Whatsapp